Texte à méditer :   "Celui qui ne sait pas d'où il vient ne peut savoir où il va, car il ne sait pas où il est.
En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l'avenir".
Archiduc Otto de Lorraine-Habsbourg
Union des Cercles Généalogiques Lorrains
  
 
L' U.C.G.L.

Fermer L'Union

Fermer Les Cercles

Fermer La Généalogie

Fermer La Lorraine

Nos travaux

Fermer Base de données Genlor

Recherche



 519092 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

La Lorraine - Géographie

"Géographie - Histoire : avant la Lorraine"

Le pays de Lorraine est situé entre l'Alsace à l'Est et la Champagne à l'Ouest. Au Nord, il es bordé par le royaume de Belgique, le duché de Luxembourg et l'Allemagne. Au Sud, ses limites touchent la France-Conté.

La Lorraine est formée de régions très différentes. Aussi, son unité est plus historique que naturelle. Adossée au massif des Vosges, l'étendue du territoire formé de plaines et de grands plateaux s'incline vers le bassin Parisien.

L'altitude moyenne est de 300 mètres.

Au moment de la conquête des Gaules par Jules César, quatre grands peuples de races celtiques occupaient le territoire. Au Nord, les Trévires dont la capitale était Trêves sur la Moselle. Les Médiomatriques, dont la citadelle principale était Metz au confluent de la Seille et de la Moselle. Scarpone (aujourd'hui Dieulouard) était un poste avancé important situé dans une île au confluent de la Moselle et de la Meurthe, à la limite du pays des Médiomatriques et de celui des Leuques.

Les Verdunois étaient fixés autour de Verdun, dans la vallée de la Meuse.

Enfin, les Leuques ou Leuquois occupaient les hautes vallées de la Meurthe, de la Moselle et de la Meuse. Toul était la capitale ; Naix, Grand et Soulosse, les trois autres villes principales.

Aux dires de César lui-même, ces peuples comptaient parmi les plus valeureux. Malgré la romanisation, ils restaient très attachés à leurs traditions celtiques et à leurs cultes : Teutatés, Hésus ou Belen, dieu du soleil : Sucellus, le dieu des forgerons ; Epona, la déesse cavalière ; Rosemerta, la déesse du commerce ; etc.

Dès le IIIè siècle, commence l'évangélisation de nos contrées. Le premier apôtre des Trévires fut Saint-Euchaire (martyr à Pompey, inhumé à Liverdun), celui des Médiomatriques : Saint-Clément ; celui des Leuques : Saint-Mansuy et son successeur immédiat, Saint-Amon ; chez lesVerdunois : Saint-Saintin.

Saint-Martin a parcouru par trois fois nos régions pour se rendre à Trèves. Cet apôtre très populaire a laissé son nom à une quantité de paroisses et de lieux-dits.

En 496, en revenant d'une expédition contre les Allamands, Clovis le Roi des Francs-Saliens passa par Toul. Cette cité possédait une école très réputée. L'église en assumant sa mission était également la protectrice des Lettres et des Arts.

Clovis amena avec lui le prêtre toulois Waast pour lui enseigner les vérités de la religion catholique et pour le préparer à son baptême, qui marqua le début de la monarchie chrétienne.

Après la mort de Clovis en 511, notre région devint royaume mérovingien d'Austrasie, avec Metz pour capitale. Un des ses rois fut Sigisbert III, fils de Dagobert, qui érigea plusieurs monastères dont l'importante abbaye du Ban-Saint-Martin proche de Metz, aujourd'hui disparue.

La plus ancienne abbaye de Lorraine a été fondée en 510 à Hilariacum (aujourd'hui : Longeville-lès-Saint-Avold).

Au temps carolingien, Charlemagne devait parcourir nos contrées. Ses célèbres cartulaires ont été rédigés à Thionville. Le grand empereur aimait venir chasser dans les forêts giboyeuses des Vosges, notamment dans la région de Champ-le-Duc (près de Bruyères). Grâce à Charlemagne, le chant grégorien se répandit dans les Gaules depuis l'école de chant qu'il avait fondée à Metz. Après sa mort, son vaste territoire fut partagé. Le traité de Verdun de 843 divisa l'empire en trois parties. Lothaire obtint la partie formant une bande qui s'étendait de Rome à la mer du Nord. On lui donna le nom de "Lotharii Regnum" (royaume de Lothaire), Lotharing en dialecte Franc (les Allemands disent : Lothringen), ce qui donna en Français le mot : LORRAINE.

Ce royaume devait se morceler pour devenir plus tard un duché tiraillé entre France et Saint-Empire Romain Germanique.

Jean-Marie CUNY


 
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^